Sur les traces des moines

20210723_170246

La première fois, j'y étais allée pour un séminaire. Et puis pour un cours, dans une salle froide en plein été, au milieu des murs épais. Un jour, au hasard de mes balades près de Morat, j'ai retrouvé le chemin du château de Villars-les-Moins, ou Münchenwiler. Et je suis entrée dans l'église.

J'ai immédiatement vu les quatre grandes figures qui ornent le chœur. Ce sont des peintures à l'huile provenant de la chapelle aménagée dans le château en 1886 par la famille de Graffenried-Villars et présentant trois grands abbés de Cluny, ainsi que Saint Benoît de Nursie, père du monachisme occidental. L'église est, elle, beaucoup plus ancienne. Les moines clunisiens l'ont érigée il y a environ 930 ans. 

A l'origine, en 1081, ce sont les frères de Vilar qui avaient légué leur fortune au monastère de Cluny, pour expier leurs péchés, comme indiqué dans l'acte de donation du 18 février. Cluny a érigé un prieuré.

Plus tard, en 1485, le pape a détaché Villars-les-Moines de Cluny et l'a placé sous l'autorité de la Collégiale Saint-Vincent à Berne. 

Les livres d'histoires délivrent mille détails passionnants. On apprend encore qu'après l'introduction de la Réforme, le prieuré devient un château Renaissance, puis une résidence seigneuriale baroque avant d'être un manoir campagnard au cours du XIXe s. Et qu'en 1943, l'État de Berne l'a racheté pour en faire un centre de formation pour adultes

De nombreuses transformations et restaurations ont mis en valeur le coeur et le transept de l'église romane, avec une tour construite à leur intersection. Les ailes sud et est du monastère sont conservées sur deux étages, avec la salle capitulaire et la partie sud du cloître, qui subsiste sous la forme d'une loggia. Sur la cour située sur l'ancienne nef de l'église est dégagée la façade ouest du transept nord, avec la coupe des 3 nefs.

Tout cela, on le lit, ou on le voit. Mais ce que je retiendrai de ma dernière visite, c'est une impression de mystère. Et, liée, une envie de tout comprendre, de me trouver au milieu des moines pour leur poser des questions, pour savoir exactement comment c'était, alors, pour connaître leurs conditions de vie.

Être partout et en tout temps pour tout comprendre. Cela n'est qu'un rêve.

×
Stay Informed

When you subscribe to the blog, we will send you an e-mail when there are new updates on the site so you wouldn't miss them.

Que d'eau...