Allons au zoo

Elle se souvient des animaux du Siky Ranch, à Crémines, où elle allait à vélo avec son papa. Plein d'images, de loups happant un paon, de lionceaux, de singes fugueurs, et puis d'un ours tueur de gardienne. C'était dans les années '70, lors de ses premiers pas au zoo de Bâle, également. Là, elle s'y est rendue des dizaines de fois, et c'est toujours aussi magnifique.

Et puis il y a eu Berlin, et ses pandas. Et plein de reportages TV, des magazines, des visites à la ferme. Mais jamais d'animaux à la maison. Elle avait bien rêvé d'un poisson rouge, comme celui de l'école enfantine, ou d'un cobaye, ou d'un cocker... Mais jamais aucun projet ne s'est concrétisé.

Pourtant, elle les aime, les animaux. Et lit plein de bouquins d'éthologie. Observe leurs comportements, leur parle, parfois. Depuis qu'elle habite Berne, elle se rend souvent au Daelhölzli. Dernièrement, elle a commencé à les photographier, ses animaux. Pas pour les croquer, ni pour capter leur âme. Juste parce qu'elle les trouve beaux.

Bien sûr, certains diront que les zoos emprisonnent les bêtes. C'est ainsi. Mais ils ont leur utilité, pédagogique, et de loisirs. Alors voilà, en attendant d'observer les espèces dans la nature, elle va au zoo.  

×
Stay Informed

When you subscribe to the blog, we will send you an e-mail when there are new updates on the site so you wouldn't miss them.

Que d'eau...
Chapitre 2: Course au temps