AI

Deux mannequins

Dans le coin d'une petite rue de Paris, il y avait une boutique qui vendait des mannequins. 

Au-dessus de la porte, une enseigne indiquait en lettres rouges "La Maison des Poupées". A l'intérieur, des dizaines de mannequins de toutes tailles et de toutes formes étaient disposés sur des étagères. Le propriétaire de la boutique, un petit homme avec des lunettes rondes, avait une passion pour les mannequins. Il passait des heures à les habiller, à leur donner des expressions et à les mettre en scène.

Un jour, un client est entré dans la boutique. C'était une femme, très élégante, avec des cheveux blonds et un tailleur noir impeccable. Elle est allée directement vers les mannequins et a choisi deux têtes de mannequins féminins. Elles étaient toutes les deux en noir et blanc, avec des expressions neutres mais élégantes. Le propriétaire de la boutique a été surpris par le choix de la cliente, car ces mannequins étaient assez anciens et n'étaient pas très populaires.

La cliente a demandé au propriétaire de la boutique s'il pouvait lui trouver une toile noire et blanche pour prendre une photo des deux têtes de mannequins. Elle voulait créer une scène néoclassique avec une touche de modernité. Elle avait apporté son propre appareil photo, un Fujifilm Pro 800z, et voulait une toile qui reflétait la lumière de manière vive pour donner une texture plus vivante aux mannequins. Le propriétaire de la boutique a sorti une toile noire et blanche qu'il avait achetée dans une galerie d'art de la Barbizon School. C'était une toile très ancienne, avec des traces de peinture craquelées, mais elle était parfaite pour la scène que la cliente voulait créer. Elle a installé les têtes de mannequins sur la toile et a commencé à jouer avec la lumière. La scène était très étrange. Les têtes de mannequins semblaient être vivantes, avec une expression mystérieuse. La cliente a capturé l'image parfaite. La scène était à la fois classique et moderne, avec des personnages distinctifs. Les têtes de mannequins semblaient avoir une vie propre, et la toile noire et blanche leur donnait une profondeur étonnante. La cliente était ravie du résultat, et a payé le propriétaire de la boutique plus que le prix demandé.

Cependant, quelque chose de très étrange s'est produit après que la cliente ait quitté la boutique. Les têtes de mannequins ont commencé à bouger et à changer d'expression. Le propriétaire de la boutique a été choqué, car il n'avait jamais vu cela avant. Il a décidé de garder les têtes de mannequins pour lui-même, craignant qu'elles ne soient dangereuses.

Pourtant, malgré ses craintes, il ne pouvait s'empêcher de les regarder. Les têtes de mannequins semblaient avoir une vie propre, et le propriétaire de la boutique était fasciné par leur beauté étrange. Il a commencé à passer des heures à les observer, à  les habiller, à leur donner des expressions et à les mettre en scène. Il les considérait comme des œuvres d'art vivantes, et il ne pouvait pas se résoudre à les vendre ou à les exposer à nouveau. Au fil du temps, le propriétaire de la boutique est devenu de plus en plus obsédé par les têtes de mannequins. Il leur parlait, leur racontait sa vie, ses histoires. Il avait l'impression qu'elles le comprenaient, qu'elles étaient devenues ses amies. Cependant, la beauté étrange des têtes de mannequins a commencé à avoir un effet sur lui. Il se sentait de plus en plus isolé du monde extérieur, et il ne pouvait plus se passer de la compagnie des mannequins. Il a commencé à fermer la boutique plus tôt, et à passer ses soirées avec elles, à parler, à les habiller, à les mettre en scène. Un jour, un de ses amis est venu le voir et a remarqué les têtes de mannequins. Il a été choqué par leur beauté et leur étrangeté. Il a essayé de convaincre le propriétaire de la boutique de les exposer à nouveau, de les vendre, mais celui-ci ne voulait rien entendre. Il avait l'impression que les têtes de mannequins étaient la seule chose qui le comprenait vraiment. C'est alors que l'ami a réalisé que quelque chose n'allait pas chez le propriétaire de la boutique. Il avait été consumé par la beauté des têtes de mannequins, au point d'en devenir fou. L'ami a essayé de l'aider, de le convaincre de se débarrasser des mannequins, mais rien n'y faisait. Le propriétaire de la boutique était devenu un personnage tordu, obsédé par la beauté et la solitude.

Finalement, le propriétaire de la boutique a été retrouvé mort, entouré des têtes de mannequins. Il avait décidé de se suicider, emportant avec lui ses amies étranges. Personne ne sait ce qui est arrivé aux têtes de mannequins après cela. Certaines personnes disent qu'elles ont été jetées à la poubelle, d'autres qu'elles ont été vendues à un collectionneur privé. Mais une chose est sûre, elles ont laissé derrière elles un mystère, une beauté étrange, et un personnage tordu qui avait été consommé par leur étrangeté.