AI

Une relation

C'était une exposition de mannequins à l'ancienne. Des sculptures sans vie, immobiles dans leur pose, immuables dans leur beauté. 

Elles étaient faites de plastique et de matière synthétique, mais elles semblaient plus réelles que les gens qui passaient à côté d'elles. Au centre de la pièce se trouvaient deux mannequins, deux femmes. L'une avait des cheveux bouclés qui tombaient sur ses épaules, l'autre avait une coiffure plus sophistiquée, un chignon parfaitement réalisé. Elles semblaient si différentes, pourtant elles partageaient le même sourire figé, le même regard vide.

Les visiteurs passaient devant elles, jetant un coup d'œil rapide avant de continuer leur chemin. Mais il y avait quelque chose d'attirant dans ces deux mannequins. Une aura mystérieuse qui les entourait. Et puis il y avait leur proximité, leur relation évidente. Elles semblaient presque vivantes, comme si elles se parlaient en silence. Les visiteurs ne pouvaient pas comprendre ce qu'elles disaient, mais ils pouvaient sentir l'énergie qui circulait entre elles.

Au fil des jours, les visiteurs revenaient pour voir les deux mannequins, attirés par leur présence silencieuse. Certains prenaient des photos, d'autres s'asseyaient à leurs côtés pendant des heures, essayant de percer leur mystère. Pourtant, personne ne pouvait expliquer la relation entre ces deux femmes figées dans le temps. C'était comme si elles partageaient un secret, un lien indescriptible qui dépassait les frontières de la réalité. Peut-être qu'elles avaient été amies autrefois, dans une vie antérieure, avant d'être transformées en mannequins. Peut-être qu'elles s'aimaient, ou qu'elles se détestaient. Personne ne pouvait le dire.

Mais les visiteurs continuèrent de venir, attirés par la mystérieuse relation entre ces deux femmes de plastique. Ils savaient que quelque chose de spécial se passait entre elles, même s'ils ne pouvaient pas le comprendre. Finalement, l'exposition se termina, et les deux mannequins furent emportés dans leur caisse, prêtes à être transportées vers leur prochaine destination. Mais pour les visiteurs qui les avaient vues, elles resteraient à jamais gravées dans leur mémoire, ces deux femmes immobiles qui semblaient partager un lien indescriptible, qui dépassait les frontières du temps et de la réalité.